Press "Enter" to skip to content

RDC : Patient Ligodi, gourou de la Presse en ligne et cas d’école

Quand la Journaliste congolaise Wendy Bashi le surnomme « Steve Jobs congolais », Patient Ligodi, journaliste et entrepreneur congolais de 33 ans, au sourire décrispé , chaleureux, calme et ouvert d’esprit se contente de demeurer sur tous les fronts dans les annales de la presse.

Même après un Master en Management Médias, le jeune peut tout de même gérer un trafic aérien. « J’ai le langage, les formules et je connais les différents niveaux d’exploitation », se résume-t-il.

Né à Goma, Patient Ligodi a fait une partie de ses études primaires dans cette ville, avant de poursuivre à Bunia puis Kisangani [dans la façade orientale du pays] avant d’élire domicile dans la capitale Kinshasa.

Quand un fils d’un agent d’aviation devient Journaliste, c’est surement à la ferveur d’une rébellion sans casse. Son géniteur voulait de lui un futur pilote d’avion.

« J’ai assumé, tout en tentant de convaincre mon père qui voulait m’assurer un avenir beaucoup plus facile », prête ce détenteur d’un baccalauréat en  exploitation aéronautique.

A ceux qui lui prête un caractère docile, il a de quoi se défendre : « Suivant sa bonne volonté, je me suis inscrit  à l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) dans la perspective de forger ma carrière dans l’aviation ».

D’une démarche tranchant avec une voix prosaïque et modulée, il nourrit une double passion : la littérature et la Radio.

Raison pour laquelle, il a claqué la porte de l’ISTA pour l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (Ifasic) de Kinshasa – que plus d’un congolais considèrent comme la plus grande institution d’enseignement de Journalisme dans le pays.

  • La voie de la passion

Pour assumer, le fils studieux quitte le toit parental tout en restant en famille, « chez un cousin », précise-t-il. Sans ses bonnes notes, distinctions et ses petits boulots dans la presse puis franchir les portes de l’IFASIC en 2008, il n’aurait certainement pas apaisé son père.

Deux ans avant son diplôme, celui-ci avait déjà enclenché une  carrière professionnelle proprement-dite par la Radio Top Congo où il commentait des matchs en direct et faisait des reportages, mais aussi au Journal AfricaNews pour des « portraits ».

Patient Ligodi en plein interview au Téléphone. Ph. Pascal Mulegwa , Juillet 2018

Diplômé, il tente de se retirer du secteur, en abordant l’expérience dans la communication des organisations. Patient Ligodi décroche alors, un tout premier Job bien « bien payant » à l’ONG Journalistes en Danger (JED), qui observe la liberté de la presse en RDC, occupe le poste de chargé de communication au sein de l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) avant de débarquer à la Fondation Hirondelle.

Là, il est rattrapé par son destin et s’occupe des partenariats avec les radios partenaires qu’il doit aider à se développer.

  • De l’entreprenariat

Avant de se lancer dans le Monde de entrepreneuriat, Ligodi habitué des airs pose ses valises à Lille (France) où il décroche un Master International en Management Médias à L’école supérieure de Journalisme de Lille (ESJ).  « Il me fallait un bagage supplémentaire avant de me lancer », explique-t-il.

En Avril 2014, le jeune réunit ses « petites économies » et lance UNIVERS FM, « radio 100 % événementiel, musique et sports » et devient le plus jeune entrepreneur dans le secteur tenu par les hommes d’Eglises, des confessions religieuses et des politiques.

La grille de programmes était déjà ficelée avant de réunir les moyens, il évite de tenter une expérience de concurrence « avec celui qui a plus de moyens » que lui.

Sa Radio qui cible les jeunes (15 – 35 ans) émet alors, sur 94.6 Mhz et couvre la ville de Kinshasa, la province du Kongo-central et traverse le Pool Malebo jusqu’à Brazzaville, la capitale voisine. L’innovation est au rendez-vous, l’aventure est adaptée aux réalités locales, la Radio se refuse de diffuser de vieux clips et cible les annonceurs pour survivre.

  • La Maison de l’Info et Internet

En 2016, Patient surprend les internautes après un voyage aux Etats-Unis où il avait visité plusieurs rédactions notamment celles de Bloomberg, Washington Post … la voix de l’Amérique.  « Partout,  ils étaient en avance, tout se joue sur internet, ils étaient tellement en avance que nous », explique cet entrepreneur qui lance alors Politico.cd devenu plus tard Actualite.cd.

A lire … ACTUALITE.CD la nouvelle plateforme d’informations en temps réelhttps://www.mediacongo.net//article-actualite-19491.html

Pour s’imposer il fait recours au sang neuf. Des jeunes diplômés en journalisme, fraichement venus de la faculté et quelques jeunes journalistes professionnels dont Stanys Bujakera,  Tchèques Bukasa et Rachel Kitsita.

Entre-temps, il fait louer la fréquence de sa radio où « Je ne faisais pas du Journalisme », avoue-t-il.

Dans les Médias en Ligne, il retrouve sa passion pour l’écriture et Internet sur lequel il revendique le « travail journalistique au quotidien ».  Patient Ligodi profite du « gros vide » [bien que certains médias en ligne existaient déjà] pour se démarquer.

Il couvre heure par heure toutes les crises que traversaient le pays : des conflits armés dans l’Est du pays, la brouille politique à Kinshasa et la saga meurtrière dans la région du Kasaï.

Ligodi tourne un reportage pour RFI après des inondations dans une commune de Kinshasa. Ph. Pascal Mulegwa , Janvier 2018

Son Media qui, sur Google apparaît en troisième position après Radio Okapi [ le média tenu par l’ONU], s’offre une place dans de grands salons et devient une référence congolaise sur la toile.

« Il n’y avait pas des medias selon la vision que j’avais. Quand tu tapes sur Google … tu cherches une info sur la RDC, c’est généralement des medias français, belges … etc … qui apparaissaient, c’est légitime pour un journaliste congolais de pouvoir revendiquer la possibilité d’être la première source d’infos sur son pays », s’explique-t-il louant la « grosse chance offerte par Internet ».

« On peut faire beaucoup avec peu de moyens, contrairement à la radio », affirme le journaliste qui combine du style radio et Agence pour « tirer profit des avantages que nous offre internet : rapidité, la possibilité d’atteindre un grand avec peu de mots, l’avantage que vous offre les réseaux sociaux ».

Père de deux filles, Patient Ligodi n’ignore pas avoir « inspiré pas mal de gens ». Et pour le démontrer : « plusieurs médias ont été créé après  », la création de sa boite qui n’est pas encore « rentable ».

Celui que plusieurs jeunes journalistes de la capitale appellent « mentor ou modèle  » garde la main sur ACTUALITE.CD et ne se prive pas travailler pour la radio France internationale (RFI) et la plus grande agence de presse britannique Reuters. Après un an d’existence, d’ACTUALITE.CD est né Deskeco.com, media 100 % économie.

Pour internet et son métier, Patient s’est déjà fait arrêté, roué des coups, jeté à terre et piétiné par les forces de sécurité. « C’est en Juin 2016 », se rappelle-t-il.

A lire … RD Congo : une première « Nuit debout de Kinshasa » écourtée  http://www.jeuneafrique.com/332939/societe/rd-congo-premiere-nuit-debout-de-kinshasa-ecourtee/

Plusieurs dizaines de jeunes et internautes s’étaient mobilisés devant l’hôtel de ville de Kinshasa pour protester contre la hausse soudaine des forfaits internet. Une hausse qui « voulait surement mettre à mal notre métier, surtout notre boite  qui ne peut exister que grâce à Internet ».

C’est à minuit que le journaliste avait quitté une geôle insalubre de la police suite à la pression des internautes, des corporations professionnelles et de l’ONU. D’emblée, il s’était fait accusé de participer à un mouvement « insurrectionnel » qui tente de déstabiliser « les institutions de la République ».

« Impossible !,  on ne peut pas dissocier internet et démocratie, internet est vital à l’homme comme l’électricité l’est », depuis son bureau, Ligodi assit sur un fauteuil confortable, devant un ordinateur portable à coté de plusieurs bouquins ; coordonne travaux et projets mais aussi ses études, car il est doctorant en communication à l’IFASIC.

L’internet, seul espace où la parole circule librement au Congo-Kinshasa devraient faire partie  des « droits sociaux de base ». A son initiative en 2017, a vu le jour l’association des médias d’Information en ligne (MILRDC).

 A lire … RDC: les médias en ligne s’organisent en association http://cas-info.ca/rdc-les-medias-en-ligne-sorganisent-en-association/

La plateforme s’est donnée la charge de  professionnaliser les organes de presse de ce secteur et promouvoir leurs intérêts en vue de faciliter l’accès à l’information pour tous.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *